Penser et agir pour l’entrepreneuriat en Afrique

ZUCCO Marion

ZUCCO Marion

Economiste du développement, Marion Zucco a exercé ses fonctions au sein de l’ambassade de France à Madagascar avant de prendre la responsabilité du pôle Afrique Subsaharienne pour un cabinet de conseil en innovation. Diplômée du CERDI et d’un master en droit international, ses centres d’intérêt portent sur les États en conflit, post-conflit et en situation de fragilité et notamment sur la gouvernance et l’économie agricole. Elle s’intéresse également aux enjeux liés à l’aide publique au développement et intervient lors de débats y afférent.

Marion ZUCCO has worked as a development economist within the French embassy in Madagascar, before being in charge of the Sub-Saharian Africa division of a consulting firm on innovation. Gratuated in economics and international law, she focuses on States in conflict, post-conflict and in fragile situation and more specifically on governance and agricultural economics. She is also involved in official development assistance issues and intervenes during related debates.

Matthieu Lougarre « Plus que la vanilline synthétique, c’est la législation sur l’étiquetage des produits qui est problématique »

ENTRETIEN. Matthieu Lougarre, Directeur général d’Agri Resources Madagascar croit en l’avenir de la vanille et en sa région d’origine, la SAVA. A condition que la qualité de la vanille malgache…

ENTRETIEN. Matthieu Lougarre, Directeur général d’Agri Resources Madagascar croit en l’avenir de la vanille et en sa région d’origine, la SAVA. A condition que la qualité de la vanille malgache soit reconnue et protégée.

Aucun commentaire sur Matthieu Lougarre « Plus que la vanilline synthétique, c’est la législation sur l’étiquetage des produits qui est problématique »

A Madagascar, quel avenir pour la vanille ? L’or noir en péril

Devenue l’épice la plus chère au monde après le safran, la vanille est un enjeu décisif à Madagascar, d’où provient plus de 80% de la vanille produite au niveau mondial….

Devenue l’épice la plus chère au monde après le safran, la vanille est un enjeu décisif à Madagascar, d’où provient plus de 80% de la vanille produite au niveau mondial. Produite essentiellement dans la région SAVA, au nord-est du pays, l’orchidée devenue un véritable or noir ferait vivre entre 80 000 et 100 000 cultivateurs. Un eldorado de courte durée. Depuis plusieurs années, la filière vanille est cernée par les difficultés : corruption, flambée des prix, dégradation de la qualité,  insécurité, risques naturels et concurrence de la vanille synthétique.

Par :
Aucun commentaire sur A Madagascar, quel avenir pour la vanille ? L’or noir en péril

Saisissez votre recherche puis validez avec la touche Entrée